Avr20

Confinement, jour 34.

Posté par Frank Admin le 20.04.20  ~  Posted in: Non catégorisé

C'est l'histoire d'un être de petite taille qui paria avec ses congénères, à l'instar d'un richissime aventurier verni, de faire le tour du monde en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il partit immédiatement de son hôtel, le Pangolin Revenchard, grâce au soutien d'un postillon qui passait par là avec diligence. Il avait la ferme intention de revenir très vite, mais pas avant d'avoir visiter un max de pays. Au moins. Et d'y laisser des preuves irréfutables de son passage.
Les journaux commencèrent très vite à parler de son voyage. Il faut dire qu'il n'était pas très discret et laissait beaucoup de traces derrière lui. Et souvent des cendres en pot, aussi.

Cependant, certains enquêteurs s'interrogeaient sur cette escapade. Ce gnome ne serait-il pas celui qui avait dévalisé une institution chinoise hautement sécurisée et pourtant curieusement perméable, en emportant des reliques sacrées, notamment celles du roi Sid ? Ils se jetèrent immédiatement à ses trousses, mais comptaient déjà un temps de retard sur le véloce nabot, qu'ils risquaient de ne jamais pouvoir rattraper.
L'avorton ne s'imposait d'ailleurs aucunes limites pour atteindre ses destinations et on le vit voyager en train, en bateau, en avion, en autobus, en blablacar et même en catimini, tapi discrètement dans un porteur. Or, par une étrange alchimie, l'utilisation qu'il faisait de ces transports eut un effet contraire sur leur usage exagéré. C'était comme si son passage les rendait inutiles, au point que, concernant les porteurs, ça confinait à l'immobilisme.

Réussissant plus qu'il n'avait espéré, le myrmidon avait déjà atteint la France 80 jours après son départ. L'Angleterre fût une formalité, et l'Amérique le vit débarquer sans coup férir, mais peut-être à coup de ferry. Là, les enquêteurs manquèrent de l'interpeller, mais faute de preuves, il fût relaxé des faits dont on le soupçonnait et continua sa route, non sans avoir écumé New York et sa banlieue.
Faisant fi des frontières, il eu cependant du mal à pénétrer dans certains pays, au sein desquels il n'hésita pas à faire toussoter pour passer en force. Rien ne l'arrêtait.

Finalement, après avoir bouclé son tour du monde et laissé dans son sillage des milliards de badauds épuisés par sa course, qui rentrèrent bien vite chez eux pour intérioriser des mois durant leur sidération devant tant d'audace, il revint chez lui pour s'apercevoir, nul n'est prophète en son pays, qu'on y trouvait à peine les traces de son passage, en tout cas infiniment plus ténues que dans le reste du monde qu'il avait arpenté.
Dépité par ce revers et certain d'avoir ruiné au moins sa réputation, il commençait à pleurer sa couronne perdue quand on lui apporta la nouvelle. Non, ce n'était pas une défaite. Des témoins essoufflés par millions assuraient l'avoir croisé, juré craché. Il avait tellement d'avance que l'idée de refaire un tour le démangeait déjà.

Le souvenir de sa performance perdurerait des années, sans aucun doute.

Avr20

Jour 34, récréation.

Posté par Frank Admin le 20.04.20  ~  Posted in: Non catégorisé

Une hôtesse de l'air dit à sa collègue :
- Je vais à la queue de l'avion voir s'il y a de nouvelles têtes.
L'autre répond :
- OK. Moi je vais faire l'inverse.

Avr22

Confinement, jour 36.

Posté par Frank Admin le 22.04.20  ~  Posted in: Non catégorisé

Je fais un aparté le temps que la prochaine histoire prenne forme. J'ai entendu une nouvelle qui m' a laissé dubitatif.

La nicotine bloquerait le coronavirus. Je ne vois pas où est le scoop.
Pourquoi s'étonne-t-on de l'efficacité des fantastiques campagnes anti-tabac de gouvernement ? M'enfin ? Il a pas envie d'avoir des poumons en goudron et de se faire amputer une jambe, le corona. L'est pas débile.
Vous allez voir qu'ils ne vont pas tarder à nous jurer qu'ils avaient anticipé l'épidémie en mettant des photos de cancéreux sur les paquets de clopes.
Vi-sion-nai-res, rien moins.

Mais, en fait, ceux qui ne mourront pas du coronavirus en s'étouffant dans d'atroces souffrance, mourront d'un cancer en s'étouffant dans d'atroces souffrance ? Oui, c'est mieux.

Avr22

Jour 36, récréation.

Posté par Frank Admin le 22.04.20  ~  Posted in: Non catégorisé

Un gars rentre en hurlant dans un bar, armé d'un fusil de chasse :
- Qui c'est l'enfoiré qui a baisé ma femme ?
Au fond du bar, une voix s'élève :
- T'as prévu combien de cartouches ?

Avr23

Confinement, jour 37.

Posté par Frank Admin le 23.04.20  ~  Posted in: Non catégorisé

Petite variation, sur l'air de l'Ile aux Enfants. Mais si, vous connaissez.

Voici venu le temps du déconfinement
Pour tous les enfants retour à l'enseignement
Pour le pays, c'est mieux, des enfants studieux
Et pour le virus, oui c'est le paradis

L'infection n'est pas loin
Car il suffit d'un peu de postillons
Pour qu'autour des garnements
Toussent ses frères, ses sœurs, et ses parents

Voici venu le temps du déconfinement
Pour tous les enfants retour à l'enseignement
Pour le pays, c'est mieux, des enfants studieux
Et pour le virus, oui c'est le paradis

Si seulement, les parents
N'étaient pas obligés d'aller travailler
Pour sauver l'économie
Tant pis pour les instits et les mouflets

Voici venu le temps du déconfinement
Pour tous les enfants retour à l'enseignement
Pour le pays, c'est mieux, des enfants studieux
Et pour le virus, oui c'est le paradis

Et l'espoir, pour l'enseignant
Quand à l'hosto l'année scolaire s'achève
C'est d'avoir, de son vivant
l'année prochaine au pire une petite crève

Voici venu le temps du déconfinement
Pour tous les enfants retour à l'enseignement
Pour le pays, c'est mieux, des enfants studieux
Et pour le virus, oui c'est le paradis

1 ... 5 6 7 8 9 ...10 ... 12 ...14 ...15 16